Website powered by

The Slave

Rêve de la nuit du 25-26 juin : Dans une ville qui est un mélange de Venise, Rome et Istanbul, j’interroge une marchande d’esclaves pour mon reportage sur les migrants. Alors qu’on s’entretient dans une arrière salle, on est interrompu par un vacarme et une clameur. Sur l’esplanade du marché, les esclaves - tout juste achetés par leurs nouveaux maîtres - se sont révoltés. Ils ressemblent au marcheurs de Game of Thrones : la peau grise, les cheveux blancs et un regard bleu perçant. Ils ont des scarifications en forme de signes cabalistiques. Sur l’estrade, celui qui semble être leur chef se retourne vers moi et me dit quelque chose, que je n’entends pas. Je me réveille.